Straika D

straika_d

Si on devait citer les deejays kreyols les plus prometteurs, Straika D. aurait certainement sa place parmi eux…

Si l’on en doute il suffit d’écouter le titre « Hold Up », ses différentes participations aux dernières compilations dancehall Kreyol ou allez voir une de ses dernières apparitions en sound-system ! ! !

Né en 1978, Straika va vite comprendre que le Reggae est fait pour lui. De fêtes de quartier en sound-system, il est influencé dès le plus jeune âge par des artistes comme Bob Marley et Jimmy Cliff.

Il fonde son premier crew : Yich Madinina avec ses potes Aziz, Yaris et General Steechie. Le crew pose ses premiers sons « Trop de Makrel » et « Fann Ruff ». Puis il enchaîne en interprétant deux duos avec Yaris : « Que demande le peuple » et « Mizik ».Il rejoint ensuite Indie-K, un collectif de deejays, au sein duquel il commence à se faire connaître du plus grand nombre grâce aux apparitions live du crew.

Ses apparitions sur quelques compilations, « Biwa » notamment, contribuent à augmenter sa popularité… Il rencontre alors Doc Gynéco qui le signe sur son label, Doc Communication, mais malheureusement l’album tant attendu ne sortira pas.

Mais Straika D ne lâche pas l’affaire et continue à apparaître en sound-system.pour le bonheur de tous les Massives. C’est qu’avec des titres comme « Hold Up », « An mission nou yé », « Que des couleurs », « Eternel » ou encore « La relève », l’artiste a tout pour mash up les dancefloors. Citons également les featurings avec Janik, du Groovin Sound System, Daddy Mory, Typical Féfé ou Tiwony du champion sound : BlackWarrel. Il participe également à toutes les dernières compilations comme celles du Mek it Happen : « Savage Riddim » et « Stranger Riddim » avec le wicked « Aide-toi d’abord », ou Gwadajah 2 avec les titres « Destination », « Contre le mal » et « L’avenir de l’homme »…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 − two =