Jah Defender

IMG_1428-1

Jah Defender ( vrai nom Ricardo Mills ) est un chanteur de reggae de Trinité-et Tobago.

La mère de Jah Defender a joué un rôle clé dans son éducation musicale .
Il  a développé jeune un goût et une passion pour la musique.

C’est à l’école primaire, en face de ses camarades de classe qu’il fera ses débuts en tant que chnateur.

En tant qu’adolescent , il est bercé par les voix de Whitney Houston , Freddie Jackson , Gregory Isaacs , Bob Marley et Michael Jackson.

Typical Féfé

typical fefe

Typical Féfé peut être classé dans la catégorie pionniers du reggae antillais. Découverte…

Celui qui n’a pas entendu le big tune « Pull up » ne doit pas fréquenter les sound-system où écouter les bonnes émissions de radio. Mais ce n’est pas ce titre qui a lancé la carrière de Typical Féfé. Frédéric Eugénie, de son vrai nom peut être classé dans la catégorie pionniers du reggae antillais. Si c’est en Martinique qu’il découvre le rastafarisme, il fait ses premières armes dans le reggae et le dancehall, à Sartrouville, banlieue parisienne, en animant une émission reggae sur Radio Clémentine. Mais c’est en intégrant en 1988 le « Polino Hi-Fi », aux côtés de Nuttea et de Tonton David, puis le Stand Tall (Daddy Mory, Janik, Jah Mike … ) qu’il acquiert une solide réputation dans le milieu des sound-systems.

Il enregistre son premier single, « Fantômes » en 1991. Celui-ci sort sur la compilation historique Ragga dub force. Il enchaîne sur le deuxième volet de la compilation « Cool Session » avec le single « Tueurs nés ». On peut également citer ses participations sur les Various Artist « Universal » des Ruff Neg, avec le titre « One, two, Three », « Pa Jigé » sur la compilation Lyrics puissance 4 et son titre « je chante pour les opprimés » en collaboration avec les groupe de rap Lamifa.

En 1995, il retrouve les Caraïbes et la Guadeloupe. Il commence à bosser avec le Karukéra Sound System et un certain Don Miguel qui est à l’origine du label Don’s Music. C’est ce dernier qui le fait poser sur la compilation Dancehall News : « Il sauve », « Burning Out » et « J’ai pas 100 balles ». Il enchaîne avec un de nos titres préférés « Abu jamal » écrit en solidarité pour le journaliste a accusé à tort dont il embrasse la cause.

Puis il travaille avec Tiwony sur le concept du « Double Trouble ». L’idée leur vient après avoir fait un duo « Une pensée » qui cartonne. C’est donc ensemble qu’il font ce premier album qui contient les tubes « Cours Fils », « Une vie de Chien » sur le Savage Riddim de Laskez et mek it Happen, mais également « Pull Up » (gros Hit incontournable) et « Une pensée ». Après avoir été demi finaliste 2003 et Champion de France des sounds systems en 2004, il prépare le nouvel opus du Double Trouble « REVOLUTION » qui sort fin Avril 2005, à ne pas manquer ! ! !

Biographie par : West Indian

Straika D

straika_d

Si on devait citer les deejays kreyols les plus prometteurs, Straika D. aurait certainement sa place parmi eux…

Si l’on en doute il suffit d’écouter le titre « Hold Up », ses différentes participations aux dernières compilations dancehall Kreyol ou allez voir une de ses dernières apparitions en sound-system ! ! !

Né en 1978, Straika va vite comprendre que le Reggae est fait pour lui. De fêtes de quartier en sound-system, il est influencé dès le plus jeune âge par des artistes comme Bob Marley et Jimmy Cliff.

Il fonde son premier crew : Yich Madinina avec ses potes Aziz, Yaris et General Steechie. Le crew pose ses premiers sons « Trop de Makrel » et « Fann Ruff ». Puis il enchaîne en interprétant deux duos avec Yaris : « Que demande le peuple » et « Mizik ».Il rejoint ensuite Indie-K, un collectif de deejays, au sein duquel il commence à se faire connaître du plus grand nombre grâce aux apparitions live du crew.

Ses apparitions sur quelques compilations, « Biwa » notamment, contribuent à augmenter sa popularité… Il rencontre alors Doc Gynéco qui le signe sur son label, Doc Communication, mais malheureusement l’album tant attendu ne sortira pas.

Mais Straika D ne lâche pas l’affaire et continue à apparaître en sound-system.pour le bonheur de tous les Massives. C’est qu’avec des titres comme « Hold Up », « An mission nou yé », « Que des couleurs », « Eternel » ou encore « La relève », l’artiste a tout pour mash up les dancefloors. Citons également les featurings avec Janik, du Groovin Sound System, Daddy Mory, Typical Féfé ou Tiwony du champion sound : BlackWarrel. Il participe également à toutes les dernières compilations comme celles du Mek it Happen : « Savage Riddim » et « Stranger Riddim » avec le wicked « Aide-toi d’abord », ou Gwadajah 2 avec les titres « Destination », « Contre le mal » et « L’avenir de l’homme »…

 

Sweet Music Riddim

sweet-Music-riddim-image

7 Seals Records vous présente « SWEET MUSIC RIDDIM TRILOGY »
avec Turbulence/ Jah Defender/ Straika/ Tairo/ Féfé Typical/ Difanga YI Fanka Tiki/ Lusdy Cedrick Atexide/ Yeahman’c / Princess Nayah/ Khari Kill/ Lord SanSyron Alphonse/ Avaran/ Supa Maya/ Princes Menen / Ras Charmer/ Bigga Haitian / /Brother Jimmy Reggae Bj Bworld Bwc / Tiwony Gad / Jabesh …..+Bonus Mégamix by Selecta K-za.

MADIBA

madiba Hommage à Mandela

DPL et Studio 7 Seals Records révèlent une chanson hommage unique pour l’héritage de Nelson Mandela qui regroupe 14 artistes majeurs de la scène reggae française:

Straika D, Tiwony, Fefe Typique, Wonda Wendi, Difanga, Djamatik, Apollo J, Mathieu Ruben, Princesse Nayah, Sir Samuel, Junior Ruben et Kool Saze, Mc Janic et Black Pearl.